mardi 30 octobre 2012

Merci à tous !

Ben oui, merci à tous ceux qui ont préparé, organisé les Violons de l'Automne 2012, et on pense évidemment en premier lieu à Mijo et Alain BESSAC qui nous ont accueilli à la Capelle-Bleys avec toute la gentillesse et l'implication dont ils sont coutumiers, bien sûr aux bénévoles, hébergeurs et cordons bleus de 12 Violoneux, sans oublier les dignes représentants de l'IEO, sans lesquels cette manifestation n'aurait pas pu être organisée avec autant de facilité, et au premier rang desquels Alain, il maestro del risotto !



Merci encore aux petites mains de la bande à Mijo qui ont recouvert la région d'affiches et de flyers, cela va être difficile de faire aussi bien l'année prochaine ! Merci aux jeunes de la Capelle-Bleys qui ont tenu la buvette sans céder à l'appel de la boisson mais ont su se lancer impétueusement dans la découverte des danses trads...
Merci aux danseurs du samedi soir, finalement plus nombreux encore que l'an passé, malgré une météo moins favorable.
Enfin, merci à tous les violoneux et violoneuses venus cette année, les anciens comme les petits nouveaux, les expérimentés comme les débutants. Vous avez tous su faire les efforts requis pour partager au mieux les bons moments de musique vécus ensemble et faire de ce week-end une rencontre remplie d'une vraie chaleur humaine, objectif à vrai dire essentiel pour une manifestation autour des musiques traditionnelles, dont le rôle social constitue l'un des atouts majeurs. Ainsi, avec 27 participants, notre rencontre 2012 aura battu le record de participation, sans que cela pose de problème de fonctionnement. Nous aurons accueilli des amis violoneux de nouveaux horizons, Creuse, Gironde et élargi ainsi le cercle des violoneux ayant laissé leurs notes aux Violons de l'Automne (en 9 ans, c'est près de 70 violoneux qui sont venus faire un tour en Aveyron - ou dans le Cantal, pour l'édition 2007).

Patience pour les morceaux enregistrés, ils sont en cours de recadrage, et cette année, c'est facile, vu le respect et la qualité de l'écoute entre musiciens tout au long de la rencontre. Dommage qu'on n'ait pas enregistré le bal, la tarentelle de Mario et Kathy ou la bourrée chantée de Benjamin, pour ne citer que celles-là, vont manquer ; dommage aussi pour l'église, c'était aussi un vrai moment de bonheur.
Mais peut-être n'est ce pas plus mal ainsi : nous aurons encore plus envie de retrouver ces moments magiques l'an prochain pour les 10 ans des Violons de l'Automne !