mercredi 24 août 2016

De l'utilisation raisonnée du site Bandcamp des Violons de l'Automne



Nous venons d'être alertés sur le fait que le site Bandcamp qui héberge les morceaux de multiples éditions passées des Violons de l'Automne réclame depuis aujourd'hui un paiement en échange du téléchargement d'un morceau ou d'un album.
Pour couper court à toute suspicion ou polémique, rappelons qu'il va de soi qu'il n'est pas question pour nous de faire payer des musiques qui relèvent d'un patrimoine commun, qui plus est jouées de manière bénévole et par des musiciens pour la très grande majorité non professionnels. Les Violons de l'Automne sont un moment de plaisir et de partage, et pas une source de revenus pour l'association (notre trésorier pourra le confirmer à qui le souhaitera, les éditions se sont rarement révélées excédentaires mais nous nous interdisons de nous refaire traitreusement sur le dos des internautes !!).
Une fois le premier étonnement passé, nous avons donc vérifié la réalité de cette demande de paiement et si nous avions commis une erreur dans le paramétrage du site, des morceaux ou des albums. Effectivement, le site demande désormais 7 € pour le téléchargement d'un album et 1 € pour celui d'un morceau, et pour une bonne raison, jusque là ignorée de nous car ne correspondant pas à une situation connue voire même plausible : selon le modèle économique de Bandcamp, nous avons le droit d'offrir aux internautes jusqu'à 200 téléchargements gratuits par mois, et au-delà, cela devient payant (on peut comprendre que l'hébergeur mette des limites à une utilisation purement gratuite de son service, il y a quand même des gens qui bossent pour le faire fonctionner). Or, le stock de ces téléchargements gratuits est tombé à 0 du fait d'un nombre très important de téléchargements en très peu de temps... et ne sera reconstitué que le 19 septembre !
Aussi, nous recommandons à tous ceux qui visitent le site des Violons de l'Automne de se montrer à l'avenir raisonnables dans leurs téléchargements. L'objectif principal de ce site est de permettre d'écouter les morceaux joués, ce que chacun peut aisément faire en ligne. Aucune crainte à avoir que tel ou tel morceau disparaisse du site, son contenu s'enrichit progressivement, sans suppression des morceaux les plus anciens. Télécharger des tas de morceaux ou des albums complets n'a donc pas de sens... et peut remettre en cause le bon fonctionnement voire la pérennité du service... ce qui serait quand même un peu dommage, non ?
D'accord, dans le violon tout est bon, c'est notre devise, mais attention à ne pas se montrer trop glouton !!!

samedi 20 août 2016

Les enregistrements des Violons de l'Automne 2015 en ligne

52, oui 52 morceaux à réécouter pour ceux qui étaient là l'an passé à Mouret pour les Violons de l'Automne 2015, 52 morceaux à découvrir pour ceux qui n'ont pas pu y assister, voilà une première série de bons moments de trad que 12 Violoneux vous propose via son site Bandcamp : une flopée de nouvelles bourrées, des valses, mazurkas, scottishes, des réveillez et marches de noces... et tout ça, ce n'est que ce qui a été joué le samedi après-midi... !
Reste le bal du soir à mettre en ligne, ce qui sera fait d'ici l'édition 2016 au Falgoux.

Pour accéder aux différents albums par danse qui contiennent ces morceaux, plus bien sûr un grand nombre d'autres airs joués lors de précédentes éditions des VdA, cliquez ICI !

Les violoneux en action sur le marché de Marcillac-Vallon

samedi 13 août 2016

Une animation sympa dans un lieu insolite

En l'absence de la plupart des violoneux de l'association, partis pour des vacances bien méritées, c'est un trio composé de Bernadette Mona, Pierre Raymond et François qui a assuré le vendredi 12 août au soir une animation pour l'association La Barrejaire, basée dans l'ancienne carrière de chaux près de la gare de Villeneuve-d'Aveyron.
Le lieu, insolite au possible et en cours de réaménagement par les bénévoles de l'association, est le théâtre d'un festival rassemblant des activités et prestations artistiques tout à fait variées (cf. affiche ci-dessous).

Les participants ont bien joué le jeu du bal trad et se sont retrouvés à danser moult danses collectives sous la houlette de Nicole et François et sur les rythmes endiablés de nos amis cantalous. Pour ajouter au dépaysement, les musiciens ont eu le plaisir d'être accompagnés par un percussionniste tout à fait honorable et par une charmante joueuse de chuniri, instrument à cordes frottées traditionnel de Géorgie.
Certes il manquait un parquet et les mollets et orteils ont parfois souffert du sol caillouteux, mais la bonne humeur ambiante et la nuit étoilée au dessus de nos têtes ont fait oublier ces petits désagréments inhérents à un lieu encore en cours de réhabilitation. La limonade d'ortie et le kombucha (boisson acidulée d'origine mongole obtenue grâce à une culture symbiotique de bactéries et de levures dans un milieu sucré, dixit Wikipedia) qui coulaient à flot ont fait le reste !

Le festival s'achève dimanche 14 août aussi il vous est possible d'aller y faire un tour, vous ne le regretterez pas à coup sûr !